Journées d’études

Journée des Études doctorales de l’ERMES (JED’ERMES Maryse Carlin) - 2015

Télécharger le programme


Journée d'études sur La citoyenneté au miroir des territoires

Télécharger le programme


Journée d'études sur Regards croisés sur les élections municipales 2014 dans les Alpes-Maritimes

Télécharger le programme


Journée des Études doctorales de l’ERMES (JED’ERMES Maryse Carlin) - 2014

Télécharger le programme


Journée d'études d'histoire du droit public du laboratoire ERMES

Télécharger le programme


Journée d'études "Exécutifs Locaux"

Télécharger le programme


Journée des Études doctorales de l’ERMES (JED’ERMES Maryse Carlin) - 2013

Télécharger le programme


Journée d'études d'OSPO-PACA ERMES - 2013

Télécharger le programme


Journée d'études d'histoire du droit public du laboratoire ERMES

Télécharger le programme


Journée d'études doctorale du laboratoire ERMES - 2012. « Voies nouvelles en histoire du droit »

Télécharger le programme


Journée d'étude annuelle du laboratoire ERMES - 2012. « Observer les rapports sociaux à travers le travail et son droit »

Télécharger le programme


Journée des Études doctorales de l’ERMES (JED’ERMES Maryse Carlin) - 2012

Télécharger le programme de la JED'ERMES 2012

Pour la troisième édition de la JED’ERMES, les doctorants vont exposer les difficultés et satisfactions qu’ils ont rencontrées tout au long de leur thèse.
Cette journée d’études doctorales est l’occasion de soulever et de répondre aux questions méthodologiques liées à la recherche universitaire.


"(In)disciplines et sanctions partisanes"

L’objectif de cette journée d’étude, organisée les 16 et 17 juin 2011, est de questionner à la fois la discipline ordinaire des partis politiques (en complément des mesures qui concernent principalement les élus et responsables partisans), les multiples voies et procédures par lesquelles un parti exerce une pression sur ses élus et ses militants pour qu'ils se comportent comme ils doivent le faire, les sources et circonstances de l’indiscipline, les éventuelles sanctions appliquées ainsi que les multiples usages de la (in)discipline partisane.

Télécharger le programme de la Journée d'études


Journée des Études doctorales de l’ERMES (JED’ERMES Maryse Carlin) - 2011

La Journée des Études doctorales de l’ERMES 2011 s’est tenue le lundi 4 avril 2011 (amphi Bonnecarrère). Placée sous le signe de l’interdisciplinarité, cette journée est l’occasion donnée aux doctorants d’ERMES de présenter leur travail doctoral et de débattre avec d’autres chercheurs du laboratoire. 


Pour la deuxième édition de la JED’ERMES, les doctorants ont accepté de réfléchir ensemble sur les questions méthodologiques qui se posent à eux pendant leur travail de thèse et sur les problèmes qu’ils doivent surmonter pour mener à bien leur recherche.

Il s’est donc agi d’envisager la thèse comme un cheminement de recherche, à la fois exigeant et stimulant.

 

 
Comité d’organisation :
Audric Capella, Marie-Ange Grégory, Lucie Ménard, Thomas Rouquette

Deuxième rang : A. Capella, M. Siribié
Premier rang, assis : J.-C. Barbier, G. Callemein

 

JED ERMES 2011


"Le rhétorique démocratique en temps de crise"

Comment les crises politiques modifieraient les fonctions ou révèleraient les caractéristiques essentielles de la rhétorique démocratique ? C’est cette question essentielle que cette journée d’étude propose d’interroger à partir d’exemples et situations divers, tant en Europe que dans le monde.


En fédérant des approches diverses en philosophie, communication politique, histoire et science politique, il s’agit de s’interroger sur les dimensions techniques, délibératives et symboliques de la rhétorique démocratique en temps de crise, de l’antiquité à l’époque contemporaine en passant par les moments révolutionnaires des XVIIIème et XIXème siècles.

La totalité des débats du colloque "La Rhétorique démocratique en temps de crise" est désormais accessible sur le portail postcast de l’Université de Nice-Sophia Antipolis.
 Pour y accéder, suivez ce lien.

Télécharger le programme de la journée d'études.


Journée des Études doctorales de l’ERMES - 1er juin 2010

Placée sous le signe de l’interdisciplinarité, cette journée est l’occasion d’échanger autour des travaux des doctorants ou docteurs du laboratoire ERMES. Elle permet d’aborder diverses problématiques en science politique, histoire du droit, droit privé… et de s’interroger sur les questions méthodologiques auxquelles sont confrontés les chercheurs. Avec pour objectif de faire dialoguer nos disciplines…

Huit doctorants, discutés par autant d’enseignants-chercheurs du laboratoire, ont ainsi exposé leurs travaux et partagé leurs interrogations de chercheurs.

 

 
  
Comité d’organisation :

Claude Barbanti, Crystal Cordell Paris, Lucie Ménard, Odile Tchikaya, Yasmina Touaïbia

Deuxième rang : Y. Touaïbia, M. Bottin, M. Ignace, D. Rauch, C. Paris et C. Barbanti 

premier rang, assises : L. Ménard et O. Tchikaya

JED ERMES 2010


« Les Alpes-Maritimes, un territoire administratif et politique singulier ? »

Télécharger le programme

Journée d’étude ERMES, Université de Nice Sophia-Antipolis, UFR « Droit, Sciences politiques, économiques et de gestion de Nice », 20 juin 2008, salle 426.

Sinon dénigré, du moins délaissé, le département des Alpes-Maritimes n’a guère retenu l’attention des observateurs et des scientifiques, si ce n’est celle des historiens. Dès lors, il se prête bien à toutes sortes de stéréotypes. C’est en partie pour combler ce déficit de connaissances qu’a été créé l’Observatoire socio-politique de la Côte d’Azur. Aussi cette journée d’étude s’inscrit-elle dans cette perspective en réunissant, entre autres, les historiens et politistes du laboratoire ERMES.

Pour ce faire, cette journée d’étude souhaite interroger les fondements et l’identité politico-administrative des Alpes-Maritimes. L’objectif est double : d’une part, revenir sur la genèse de ce département en examinant sa construction institutionnelle et culturelle ; d’autre part, proposer une lecture des comportements politiques locaux à partir des élections locales de mars 2008. Le croisement de ces angles ne vise pas à céder à un tropisme localiste qui n’aurait d’autre effet que de renforcer la croyance en un supposé atypisme du département, mais plus raisonnablement à décrypter les mécanismes et pratiques qui fabriquent cette singularité.

Cette journée d’étude constitue ainsi un temps fort dans l’étude plus générale de l’objet-terrain « Côte d’Azur ». Si elle revêt une dimension avant tout scientifique, elle s’adresse aussi aux acteurs locaux (élus, professionnels, experts…).

Les actes de la journée d’études sont parus dans le numéro 77 des Cahiers de la Méditerranée. Pour de plus amples informations et commander ce numéro, suivez ce lien.


« Notables et notabilités dans les Alpes-Maritimes »

Télécharger le programme "Notables et notabilités dans les Alpes-Maritimes"

Journée d’étude ERMES, Université de Nice Sophia-Antipolis, UFR « Droit, Sciences politiques, économiques et de gestion de Nice », 16 avril 2007.

Enclenchée dans les années 1848 et poursuivie tout au long du XXème siècle, la démocratisation politique et sociale du système représentatif en France s’est accompagnée d’une professionnalisation de la sphère politique.

Les notables auraient alors progressivement cédé leur place à de nouvelles élites politiques, à la fois démocratiquement élues et plus proches de la société française par leur composition socio-culturelle.

Or, cette lecture quelque peu historiciste de l’évolution du personnel politique est sans doute trop rapide. Des notions que l’on croyait dépassées reviennent régulièrement : la décentralisation aurait ainsi correspondu à un « sacre des notables », certes différents de ceux du XIXème siècle, mais jouant, comme leurs aînés, de leurs ressources personnelles pour assurer leur élection ou leur influence sur le jeu politique local. Comment comprendre cette éternelle répétition d’une même figure de l’activité politique ? Doit-on conclure en une absence de tout changement politique ?

En mêlant les approches de politistes et d’historiens, cette journée d’étude cherche à réinterroger les notions de notables et de notabilité à partir de l’observation des Alpes-Maritimes et ainsi à comprendre leurs évolutions et permanences au XXème siècle.